Les peintures sur soie de Renée Vandepoele

Ce week-end, tu seras bienvenu chez eux...

Date: 2009/04/16

Ce week-end, tu seras bienvenu chez eux...

Renée Vandepoele participe au « Wallonie Week-Ends Bienvenue ». Elle partagera l'art délicat de la peinture sur soie. Une thérapie-plaisir selon elle...

Ce week-end, dans le cadre de l'opération « Wallonie Week-Ends Bienvenue », une cinquantaine de portes s'ouvrent dans l'entité. Coulisses, jardins, ateliers, boutiques ou encore arrière-salles vous permettront de découvrir les passions de Wallons qui méritent un éclairage particulier.

Au coeur de la longue liste, il y a Renée Vandepoele. Dans sa maison intitulée « Peter Pan » en la rue du Printemps, la dame s'attelle à la peinture sur soie après avoir approché d'autres techniques. « J'ai participé à divers ateliers d'aquarelle, de peinture à l'huile, de pastels. J'ai aussi fait les Beaux-Arts de Tourcoing et de Tournai. Quant à mes parents, ils vendaient des luminaires en bas de la rue du Christ. J'ai peint pour eux les abats jours vendus en magasin durant six ans, le temps qu'a duré cette mode. Et puis un jour, j'ai découvert la peinture sur soie. Mon fils m'a donné un kit. Je me suis prise au jeu ! » Une technique particulière qui demande une sacrée dose de concentration. Renée ne demande pas mieux ! « Je prends ça comme une thérapie. En me concentrant sur ce que je fais sur la soie, je fais abstraction de tout le reste. On oublie tout, on n'a plus de soucis ! Sur la soie, la peinture prend la direction qu'elle veut. Il faut donc faire barrage à la couleur par de la cire. C'est crevant car il faut travailler vite. C'est physique ! C'est d'ailleurs pour cette raison que je ne fais plus de grands foulards... »

Les clubs ? Des rails...

Renée s'est spécialisée dans les fleurs. « Je me compare à des écrivains. Je me mets dans le lot des historiens car je reflète la réalité. J'ai opté pour les fleurs car je suis influencé par les saisons » continue la dame qui travaille en autodidacte mais qui fait également partie de clubs comme le Cercle Artistique Mouscronnois. « On a parfois des thèmes imposés. J'aime bien car je crois qu'il faut des rails dans la vie pour mieux avancer... » Un club avec lequel elle exposera et fera la démonstration de son savoir-faire ce week-end à la Maison de la culture, en la rue du Beau Chêne.

http://www.lavenir.net/cnt/278633